Dame, Jehan de Lescurel vous salue

Une coproduction Ensemble Céladon, Université Paul Valéry - Montpellier, Centre d'Etudes Médiévales de Montpellier, 

Centre International de Musique Médiévale de Montpellier (CIMM), avec le soutien de la SPEDIDAM.

Bien des mystères entourent la vie de Jehan de Lescurel, à commencer par sa date de naissance qui ne nous est pas parvenue.

Probablement fils d'un bourgeois parisien, clerc, musicien et poète, il aurait reçu sa formation musicale à Notre-Dame.

Il est l'auteur de Virelais, Ballades et Rondeaux, monodiques, composés dans le plus pur style des Trouvères parisiens. Il nous lègue un corpus de 32 pièces, toutes monodiques (sauf une, A vous douce debonnaire, qui ouvre le recueil).

 

On a longtemps affirmé que Jehan de Lescurel avait été pendu le 23 mai 1304 pour ses nombreux méfaits, mais ce mythe né au début du XXe siècle est aujourd'hui largement contesté. La clarté, l'évidence de la musique de Lescurel semblent plutôt indiquer un personnage droit et simple, à la vie, oserions-nous dire, "ordinaire".

Comment ce Trouvère de grand talent, à l'écriture lumineuse, a ainsi pu se retrouver au cœur de cette sinistre légende  ? Peut-être à cause d'une confusion, Lescurel étant un patronyme très répandu à Paris au début du XIVe siècle. Cependant, le doute subsiste, et rien ne permet d'affirmer que Lescurel ne fût pas un personnage plus ambigu que sa musique ne le laisse supposer.

La musique de Jehan de Lescurel, tout en étant novatrice, reste d'une belle simplicité. Un charme intemporel se dégage de ces pièces, chantées en ancien français, qui préfigurent l'apparition de l'Ars Nova et du style de Guillaume de Machaut.

 

Lescurel est un Trouvère à la croisée des chemins, imprégné d'influences artistiques variées, et dont le nom aurait disparu du corpus s'il n'existait un remarquable acrostiche sur la chanson Dis tant plus. En retenant la première lettre de chaque début de vers, on peut lire  : Dame, Jehan de Lescurel vous salue. L'identité de l'auteur du chansonnier (qui s'arrête à la lettre G) est ainsi élégamment révélée.

 

La démarche de Jehan de Lescurel d'harmoniser ses propres monodies (comme vu plus haut pour le rondeau A vous, douce débonnaire) nous sert d'axe de recherche et de réflexion dans notre travail.

La présence de 3 chanteurs et de 5 instrumentistes nous offre des possibilités d'instrumentation particulièrement variées, servant toujours le discours poétique. Des combinaisons de timbres entre la vièle à archet, la percussion, le luth, la harpe et la flûte à bec nous permettent de rechercher, pour chaque chanson, sa couleur propre.

Voix de sopranos et timbre de contre-ténor habitent des textes élégants, des mélodies captivantes et racées, dont émane une douce lumière.

Musicologue : Christelle Chaillou-Amadieu, attachée de recherches au collège de France

Pour aller + loin

Dame, Jehan de Lescurel vous salue, la distribution

Anne Delafosse, soprano

Clara Coutouly, soprano

Paulin Bündgen, contre-ténor et direction musicale

Gwénaël Bihan, flûte à bec

Nolwenn Le Guern, vièles à archet 

Florent Marie, luth médiéval

Angélique Mauillon, harpe gothique

Ludwin Bernaténé, percussion

Dame, Jehan de Lescurel vous salue, photos & vidéo

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Instagram

Paulin Bündgen

© 2020 by cel'art. All rights reserved

  • Noir Icône Instagram
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon

Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes